≈ Le Tête qu’on a ≈

On a une tête.
Je veux dire, on a tous une tête.
Elle est placé là où vous savez, enfin vous voyez bien
A peu près pareil pour moi et pour les autres

La tête
Un chapeau par dessus, un tissu tout autour
Ça te dit pas la taille du coeur
Ça te dit pas si ta mère t’a fait ici ou ailleurs
Ça te dit pas innocent ou pêcheur
Ça te dit pas pire ou meilleur

La tête
Un chapeau par dessus, un tissu tout autour
Ça te fait du sourire, du rire
Ç’est les baisers, les paroles du plaisir
C’est les regards, les lumières du désir
C’est le soleil de l’autre pour s’éblouir

Têtes d’avant, têtes d’ailleurs
Sont des portraits qui font si peur
Qu’au ministère de l’intérieur
Le chirurgien c’est Big Brother
N’en déplaise aux amateurs de tchador et de guillotine
Et à tous ceux qui dans ce monde nous dominent
Porter les cornes n’empèche pas d’aimer
Pas plus que d’avoir un gros nez
Pas plus que d’avoir un dentier
Pas plus que d’être petit et laid
Pas plus que de sentir des pieds
Pas plus...

Mais où avais-je la tête



Texte de Jac Lavergne, pour le spectacle Waïchi

Sommaire des textes


Répondre à cet article